Bye , bye Puehtière..

Elle m'a quitté ce soir pour Eric. Je l'ai enveloppé dans du feutre, pour qu'elle soit bien confortable dans son long prériple vers Paris et doit etre en ce moment même dans la cale d'un bateau au beau milieu de la manche.
Pour m'en remettre de ce départ j'ai entammer la création de plusieurs autres petites pièces pour le gongfu cha; ainsi que la Puehrtière de Jonanthan et des nouveaux essais de terres différentes pour cette jarre atypique.

La photo de l'emballage que voici me fait penser à une 'sculpture' de Josph Beuys, l'artiste 'conceptuel' allemand par exellence. Voici la sculpture qui influença, du moins subconciament la photo.

10 commentaires:

LIO a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
LIO a dit…

excellent!

Toi au moins tu as conscience d'être la réincarnation de Beuys!

Bravo, c'est très joli. Ça fera des heureux.

Michel a dit…

j'espère pas! au diable!
A l'ecole de sculpture on me bassinais toute la journée avec lui et c'est que après avoir vu cette pièce que j'ai appris a respecter et comprendre cette forme d'art.

bejita a dit…

eric tiens nous au courant dès la reception de ta superbe pu'ertiere

jonathan a dit…

Ouah! Je me réjouis déjà de voir celle que tu a commencé à me "confectionner" (on ne doit pas nommer ça ainsi dans le langage de céramiste; "mouler" peut être?). Où est-ce que je peux souffler pour attiser le feu de cuisson? ;)

éric a dit…

Puerhtiere conceptuelle...

Ai je l'autorisation du Maitre
de m'en servir ?

God save the Tea

Michel a dit…

éric
un maitre est toujours novice ; mais un novice n'est pas encore un maitre; quant à moi je me situe quelque part entre les deux et plutôt du côté du novice!

pour l'art vis à vis de la pratique raphael à mis le doigt dessus: en ce qui concene le gong fu cha l'art est à son sevice, mais je ne vois pas dans cas l'art 'soumis' à la fonction mais plutôt comme s'il/elle était un pianiste qui accompagne 'une chanteuse' à travers un lieder de schubert..

Jonathan
qu'il serai bon d'avoir un compagnion les moments de cuisson, quelqu'un avec qui jouer aux échecs, au go - avec quelques noix et quelques dates puis j'alignerai le ooolong..

jonathan a dit…

Tu es triste de t'être séparé de ta première puehrtière?

Je crois que je vais finalement venir la chercher en Cornouailles ma puehrtière? Je soufflerai alors sur le feu de cuisson d'une puehrtière destinée à un autre bienheureux, entre deux parties de go et quelques gorgées. Au fait, ça dégage des odeurs cette terre en pleine cuisson?

J'aime bien ton "conte zen" du maître et du novice. Son côté d'auto-dénigrement et sa touche absurde m'a bien faire rire...bien que conscient que résoudre un soi-disant paradoxe est une tâche plutôt sérieuse pour un aspirant zen.

Michel a dit…

Jonathan, je t'attends.
L'odeur qu'elle dégage?
poue cette cuisson l'atmosphère n'est pas'réduite', je t'avoue que je ne m'en rapelle pas; je passais mon temps à dormir puis à me reveiller toutes les 10 mins pour observer la température un peu comme un nuit en mer .;

Souvant Les cuissons sont un moment de renouveau ou je mets de l'ordre dans le chaos qui regne dans l'atelier, recyclage des terres, etc..

c'est un petit moment de lucidité ou de folie extatique- ou je m'acharne à écrire quelques mots avec un crayola sur mes murs..tel l'abbé Faria du chateau d'if..

Raphael a dit…

"tel l'abbé Faria du chateau d'if..

Une référence qui m'hypnotise d'aise :o)