La Poule aux oeufs d'or...




Auparavant je me suis battu contre le mauvais puehr, et j'ai proposé quelques alternatives; du 'bon' thé à un bon prix.

'bon' c'est bien relatif.

Loins de retourner sur ma selection et de tout effacer, je veus vous parler du très bon thé!

Voilà la vie est courte,
avant je commendais du très bon thé que je buvait en quelques mois voire quelques semaines puis je me rabattais sur ces petits pu ehrs.

Mais aujourd'huit les sous sont limités et le besoin d'un très bon thé s'accroie.

Le thé rythme ma vie, je vois chaque jour comme une mini plage d'existence.

Une opportunité pour aller un peu plus loin, mais surtout continuer les bonnes habitudes, cette routine qui plus jeune je haissais est maintenant un plaisir!

Donc le premier temps 1, ...deux, trois, quatre, 1 ..deux etc..
C'est pour moi le plus important -celui qui donne direction, courage et entrain.

La première dégustation chaque jour, est un GRAND thé-

après c'est la chute libre dans l'écume des petits thés.
Pas grave car demain un GRAND thé m'attendra coûte que coûte .


Pour moi une part de Luxe, c'est essentiel ..
Mais l'essentiel ne se doit il pas d'etre Luxueux?...

21 commentaires:

jeancarmet a dit…

"Le thé rythme ma vie, je vois chaque jour comme une mini plage d'existence.(...) cette routine qui plus jeune je haissais est maintenant un plaisir!"

Magnifique on dirait du Balzac !

Je fais comme toi et je rythme mes journées, mes semaines avec du bon, que du bon.

J'attaque le petit déj' avec un DD classique de TM en grosse théière de porcelaine puis à la suite de mon court trajet en vélo, j'ouvre le magasin en compagnie d'un Gao Shan Cha (TM ou M3T). Après le repas c'est un Wulong vieilli, un Beauté Académique, un Dong Pian ou un Rocher.

Je finis la journée par un Pu erh bien sûr que je traîne jusqu'à la fermeture à 19h00...

Philippe a dit…

Et voilà, il suffisait de demander... merci Michel. Joli post en plus !!

Michel a dit…

ha c'est beau ça Jean carmet ! je te suivrait un jour dès que la menace de
l'interdit banquaire sera levé et que
la providence en décidera.

Philippe - et oui ce poste c'est toi qui l'a apellé!

LIO a dit…

On y est... le coeur du thé!!
Ne serait-ce pas une theière en argent qu'on voit pointer à droite de l'image...???

Michel a dit…

oui Lio, c'est ma boussole.

LIO a dit…

mais non, je comprends pourquoi tu frises l'interdit bancaire...

C'est beau, plus qu'une théière alors...
ça a l'air d'être la même que stéphane, je me demandais quelle capacité elle fait?

Vois-tu vraiment la différence avec un gaïwan, hormis le fait de manier un bijoux...

Vive les bons thés bien préparés!

Michel a dit…

ah oui.

enorme- prends un si ji chun par exemple celui en argent est plus rond plus fleurie.

Imagine la différence entre un gaiwan avec une coupelle non préchauffé et celui bien préchauffé l'argent c'est encore autre chose.

Un da yu ling en petite théière pocelaine 3T de 20cl et en théière argent de la même contenance le thé passe de l'alto au soprano et le yi wu 2003 en zisha c'est vraiment bien mais en argent y' a pas de doute là dessus le YI WU est d'une élégance pentatonique à chaque infusion.

Dans les mains d'un buveur talentueux ça doit etre encore autre chose. .

bejita a dit…

le luxe n'est il pas de se faire réelement plaisir ? peut importe la provenance , peu importe le prix ?juste se faire plaisir avec du beau et du bon ( bon quelque soit le temps d'infusion , le mode de preparation : si un pu'erh demande un grammage trop leger sinon il est amer je n'en veux pas ).

Anonyme a dit…

T'as tapé dans l'mille bro !

Bel article, et je suis d'accord avec jeancarmet, y'a du Balzac dans tes phrases...

Sinon, moi, s't'histoire de théière en argent, ouais... ouais... ouais... J'en avais une en kyusu, avec un manche en bois exotique, pour les Gyokuro(s). Elle devait faire 5 cl, ça coûtait horriblement cher, c'était un vrai trip ! C'est sûr qu'une fois à température, quand on versait 45°C d'eau, ça restait 45°C pendant 2 minutes, juste le temps et la température idéale d'une première infusion de Gyokuro.

A un moment j'avais aussi eu des problèmes de tunes et du coup, ben quand j'avais plus les moyens d'avoir du Gyokuro, je l'ai revendue, ça m'avait permis de boire en échange quasiment 6 mois de fabuleux Gyokuro(s), je les buvais simplement dans ma tasse à Shizuku-cha en porcelaine, comme un Zhong, et depuis je ne peux le boire autrement.

Fortunato

Raphael a dit…

C'est assez mélancolique comme état des lieux...
En même temps, c'est la rareté qui fait le prix des grandes choses, non ?
On a tous pris brutalement conscience que nous étions privilégiés de boire des galettes de 84 et 87 comme s'agissait de thés de base. Aujourd'hui on compte les grammes et c'est presque meilleur.
Tu privilégies vraiment le matin ou c'est une image ?

Philippe a dit…

---> "Aujourd'hui on compte les grammes et c'est presque meilleur"

Moi j'en suis presque à compter les milligrammes, d'où l'intérêt, une nouvelle fois, d'avoir la théière la plus petite possible ! J'angoisse à chaque fois car je vois la galette ou la brique se rapetisser de plus en plus...

Sacha a dit…

Mon Dieu que c'est bon de vous lire et de retrouver des fous de the comme vous! Vous me manquiez!
...Et mes theieres aussi!

Merci Michel pour tes articles toujours aussi inspirants...!

Michel a dit…

Fortunato, et Béjita ont raison d'après moi, c'est pas tant le prix du thé ou la théière qui compte que de se donner le luxe, le choix d'allumer le bouton "LIVE ON AIR"..

si t'est pas branché ça sert à rien de boire ton thé, et la Yixin épuisé, et la théière argent là c'est que du bruit ...

raphael t'as raison l'homme est un peu con faut qu'il perde pour cherir ce qui lui reste ..


Salut à toi SACHA !!

Raphael a dit…

On sait pas où il est passé le Sacha mais y a son blog qui sèche dur...
Faudrait qu'il se bouge un peu sinon on va croire qu'il boit du café...

Michel a dit…

me parle pas de café , j'ai bu une petite caftière de Java et me voilà avec le mal de crane pendant 48 heures!

Sacha a dit…

je vous jure qu'en voyage j'ai bu bien pire que du café...
À cours de mon unique galette qui n'a subsisté que quelques semaines j'ai dû me rabattre sur ce que je trouvais chez les gens qui m'hébergeaient:
-Gunpowder
-Earl Grey 1994 (une année pas terrible apparament... ou bien était-il mal conservé?!)
-Tuo cha Jardins de Gaia (le cru)
-Puerh au lotus en infusette
-Lipton Yellow Label... Mmmmm...
et non le moindre:
-Oolong noisette!
Tout pour dire que là, ça ne rigole plus!
Dégustations après dégustations, je me flagelle au Ali Shan, Gyokuro, Long Jing, Puerh variés, Darjeeling, etc...
Le blog a sèché c'est vrai, mais là je vais l'arroser!

Anonyme a dit…

Sacha :

Et les gens qui t'hébergeaient ? Avaient-ils conscience de ta passion du thé ?

Et ensuite, qu'en était-il de tes dégustations ?

Ceci m'intéresse...

Un Gunpowder du ciel machin m'a jamais fait plaisir, c'est de la pure m...e, mais l'âme de l'ami qui me l'offrait méritait quelque sacrifice...

Fortunato


PS : Je savais pas qu'il y avait tant de personnages connus sur ces blogs, après jeancarmet nous avons Lio ? Un banana split ?...

Sacha a dit…

@Fortunato
Non, je n'ai malheureusement pas rencontre de gens qui avaient la conscience que le the ait pu etre autre chose qu'une boisson "au-dela du cafe". J'ai meme eu une discussion ardue avec une de mes hotes qui croyait que parce que nous infusons un the vert a 70 degres celcius par exemple, il y avait un snobisme du the, que nous nous la jouons!
Mon zhong etait souvent regarde comme un objet etrange et meme simplet... les degustations etaient reconnues comme interessantes mais sans plus. Je n'ai senti de reelle ouverture qu'a quelques reprises. Disons qu'ils n'avaient pas le choix de voir a quel point je suis passionne du the, je m'enflamme carrement sur ce sujet, les yeux brillants, ils ont simplement du croire que j'etais un fou (ou presque)!
Mais avec mon travail a la Maison de The et les gens que je rencontre, j'ai l'habitude de me frapper a des portes fermees... je ne m'attends jamais a rien lorsque j'en parle a des gens.
Outre pour le the, les rencontres que j'ai fait au cours de mon periple furent merveilleuses, toutes, vraiment.

Anonyme a dit…

Merci Man, c'est exactement le genre de réponse que j'attendais...

A +,

Fortunato (l'homme qui aime les bouddhas constipés)

Michel a dit…

Fortunato
Encore une passion en commun!

Tes "mots d'automne" - I love.

Fortunato a dit…

Dank Bro !...